Site Loader
Rock Street, San Francisco

3ème partie:  Les paiements sans contactsINTRO:Nous allons à présents vous parler des paiements sans contacts:le paiement sans contact vous permet de régler des achats en utilisant votre carte bancaire ou un smartphone compatible. Contrairement au paiement par carte “classique”, vous n’avez pas à insérer votre carte dans le terminal, ni à composer votre code confidentiel.

 Votre carte (ou votre smartphone) et le terminal du commerçant communiquent entre eux sans aucun contact, par radio à courte distance. Cette technologie est aussi appelée NFC (Near Field Communication) ou RFID(Radio Frequency IDentification . la « technologie sans contact » a d’abord été expérimenté, dans les année 90,  dans l’usage que nous connaissons maintenant, en Asie surtout (Japon,Chine,Corée), et principalement dans le domaine des trains; ce furent d’ailleurs les ancêtres des actuels pass Navigo.Cette technologie de « sans contact » est toujours en évolution, afin de faciliter des transfert de fond de plus en plus importants (entre deux personnes lambda…).

Best services for writing your paper according to Trustpilot

Premium Partner
From $18.00 per page
4,8 / 5
4,80
Writers Experience
4,80
Delivery
4,90
Support
4,70
Price
Recommended Service
From $13.90 per page
4,6 / 5
4,70
Writers Experience
4,70
Delivery
4,60
Support
4,60
Price
From $20.00 per page
4,5 / 5
4,80
Writers Experience
4,50
Delivery
4,40
Support
4,10
Price
* All Partners were chosen among 50+ writing services by our Customer Satisfaction Team

Dans cette partie du TPE , nous aborderons tout d’abord l’évolution du paiement sans contacts,puis nous ferons une comparaison détaillé de tout ce que le paiement sans contact peu apporter tant d’un point de vue économique, sociale ou encore historique, puis de l’avenir du paiement sans contact et de tout ce que cela peu orchestrée comme déboires;1ère sous partie: historique Il est assez difficile de datée l’invention des technologies sans contact, car  le « sans contact » repose essentiellement sur les fréquence radios; pour ce tpe, nous nous baserons donc, même si ce n’est pas exactement la date à laquelle les recherche ont commencé a être faites dans le but de développer le paiement sans contacts, sur la date de l’invention/ brevetage de la radio, par le professeur Alexander Popov en 1893; en effet d’un point de vue simplement technologique,le paiement sans contact repose sur des ondes éléctromagnétique, a basse fréquence, qui sont envoyé depuis une puce intégré (pour le smartphone la carte SIM fait office de puce, si bien sûr elle est configurée pour), et réceptionner par un terminal qui saurait l’analyser afin de faire le transfert demandé grâce aux ondes.En faite, et bien avant le paiement sans contact nous avions tous déjà eu affaires  au sans contact, que L’on peut plus exactement appelé RFID pour Radio Fréquency IDentification : en effet,le fait d’insérer une clef pour démarrer un véhicule, badger pour accéder à une salle ou un batiment, utiliser les remontées mécaniques pendant un séjour au ski, valider un titre de transport dans le bus sont des gestes ancrés dans notre quotidien pour certains d’entre nous. Nous utilisons, sans forcément le savoir, la technologie sans contact tout les jours. Pour définition exacte, la RFID est une Technologie d’identification automatique qui utilise le rayonnement radiofréquence pour identifier les objets porteurs d’étiquettes lorsqu’ils passent à proximité d’un interrogateur.voici ailleurs quelques dates clefs de l’évolution de RFID:1940 :Utilisé pour la première fois lors de la Seconde Guerre Mondiale le principe de la RFID permet d’identifier/authentifier des appareils en vol (IFF : Identifie Friendly Foe).

cela permettait de distinguer les avions alliées des avions ennemies.1970 :Durant les années 1960-1970, les systèmes RFID restent une technologie très confidentielle, à usage militaire pour le contrôle d’accès aux sites sensibles, surtout au niveau du nucléaire.1980  :Les avancées technologiques permettent l’apparition du tag passif. Cette technologie permet de ne plus nécessiter  de source d’énergie embarquée sur l’étiquette.

cela réduis de ce fait son coût et sa maintenance.1990 :Début de la normalisation pour une interopérabilité (L’interopérabilité est la capacité que possède un produit , dont les interfaces sont intégralement connues, à fonctionner avec d’autres produits ou systèmes existants ou futurs et tout cela sans restriction d’accès ou de mise en œuvre)des équipements RFID.1999 :Fondation par le MIT (Massachusetts Institute of Technology) de l’ Auto-ID center : centre de recherches spécialisé en identification automatique (entre autre RFID). 2004 :L’auto-ID du MIT devient “EPCglobal”, une organisation ayant pour but de promouvoir la norme EPC (Electronic Product Code), extension du code barre à la RFID.A partir de 2005 :Les technologies RFID sont aujourd’hui largement répandues dans presque tous les secteurs industriels (automobile, logistique,aéronautique, transport, vie quotidienne,santé, etc.).

L’ISO (International Standard Organisation) a largement contribué à mettre en place des normes,tant techniques qu’applicatives, qui permettent d’avoir un haut degré d’interopérabilité voire d’interchangeabilité.2009 : Création du Centre National de Référence RFIDLa technologie RFID, a présent bien en place et au coeur de notre quotidien a, depuis les années 2010, toute les clefs en main pour se developper et le fait parfaitement:ce n’est pas qu’un seul domaine dans laquelle elle est a présent omniprésente, mais dans diverse domaines, tel que le présente le tableau suivant:on peut citer  également accès au transport public, et dans un futur très proche nous auront aussi occasion de la retrouvée dans :– Suivi des bagages– Le remplacement des codes à barres dans les supermarchés, sans oublier, bien évidemment ce qui nous intéresse le plus aujourd’hui, bien sur: le paiement sans contact.aujourd’hui, en France, plus de 37millions de carte équipées du petit sigle indiquant que le détenteur de la carte peut payer sans contact sont en circulation; cependant, des statistiques poussées faites par des chercheurs nous montrent que d’ici 2030, le nombre de ce type de carte serait divisé par deux, et non pas que les gens arrêtent de payer sans contact, mais tout simplement a cause  du developpement de la possibilité de payement sans contact avec le smartphone, grâce a la carte SIM, servant de puce RFID. De nos jours le paiement sans contact est limité a des sommes inférieurs a 30euros, depuis la récente hausse du montant maximum autorisé, et cela pour des raisons de sécurité, mais des travaux sont menées afin de pouvoir augmenté encore ce montant grâce a des sécurité qui, avec le smartphone, pourrait être facilement utilisable, comme la reconnaissance faciale , ou le lecteur empreintes: cela ajouterais bien sur quelque seconde au processus mais comparé aux la perte de temps procuré lors du paiement avec contact, ce ne serait vraiment pas grand chose…2ème sous partie: les avantages et inconvénientsle paiement est de nos jours utilisé par plus de 36 pour-cent des personnes ayant une carte bancaire en France: si ce chiffre parait insignifiant, il ne l’est clairement pas: cela représente plus de 23millions de personne en france, avec pour 2017 une quantité de 6,3milliard d’euros  dépensé avec plus de 600millions de paiement sans contact.de tel chiffre ne sont pas anodins , et en effet , le paiement sans contact apporte de  nombreux avantages:le paiement sans contact favorisent autant la personnes usant du paiement sans contact que les entreprises mettant en place un terminal afin de permettre le paiement sans contacts:d’abord les avantages pour les utilitaires du paiement sans contact:tout abord c’est assez simple d’utilisation, en effet il suffit pour payer, de poser la carte bancaire ou le téléphone portable sur un terminal de paiement ou une borne dédiée chez le commerçant.C’est un gain de temps précieux, si tous les usagers utilisaient le mode de paiement sans contact cela diminuerai considérablement le temps d’attente à la caisse de votre magasin,vous n’avez plus de problème d’oublie de votre code confidentiel et en quelques secondes vous réglez vos achats.le code étant demandé que très  peu fréquemment , et quand il est demandé c’est dans un soucis de sécurité; on peut donc voir que malgré la simplicité quasi enfantine du procédé, la sécurité est toujours présente;C’est pratique, vous n’avez plus besoin de laisser traîner votre petite monnaie dans votre portefeuille, le simple fait de sortir votre carte bancaire de son étui vous permet de régler vos petits achats, inférieur à 30 euros, et si jamais vous avez oubliez votre portefeuille, et que vous n’avez que votre portable(sachant que de nos jours on a tendance a plus oubliez son portefeuille que son portable), le problème ne se pose pas, vous pouvez quand ème régler votre consommation inférieur a trente euro.

La fraude éventuelle est limitée, rien ne sert de crier avant d’avoir mal, le paiement sans contact offre un niveau de sécurité suffisant car il n’est pas possible de régler un achat supérieur à 30 Euros.Donc meme si bous vous faites subtilisé votre carte, impossible pour le voleur de dépensé plus de 30euros.et mon les avantages des entreprises:Efficacité du service à la clientèle:La rapidité est le principal avantage du paiement sans contact. Les clients sont, en effet, plus satisfaits puisque le temps d’attente est réduit. Le client n’a pas besoin de chercher ses cartes ou encore son argent comptant. De plus, en tant qu’entreprise, vous n’avez pas à vérifier la monnaie rendue. Votre gestion de caisse est ainsi facilitée.Ajoutons à cela qu’Android Pay a un grand avantage sur Apple Pay.

En effet, Android Pay ne prend pas de commission sur les paiements. Vous ne payez donc pas de frais supplémentaires lorsque vos clients utilisent Android Pay pour faire des achats. Plus précisément, vous payez seulement les frais standard pour les systèmes de traitement des cartes de crédit, les réseaux de cartes de crédit et les banques émettrices de cartes.Amélioration des programmes de fidélité:Grâce au paiement sans contact, vous pouvez optimiser vos programmes de fidélité et ainsi améliorer la relation avec vos clients.

En effet, il est possible pour vos clients de conserver directement sur leur téléphone une copie numérique de leurs cartes de fidélité, cartes d’avantages, cartes de membre, cartes cadeaux et de vos offres spéciales telles que bons de réduction, promotions ou remises. Google a d’ailleurs prévu de simplifier et d’automatiser l’opération en permettant la combinaison du paiement mobile avec la lecture d’une carte de fidélité en une seule étape.cependant des dangers et inconvénients sont aussi a déplorer avec le paiement sans contact:pour les entreprises les inconvénient seraient:Il y a d’abord le fait que vos clients ne peuvent pas payer avec un téléphone qui n’a plus de batteries, ce qui est tout à fait normal. Ensuite, bien qu’aucun cas de piratage d’un service de paiement NFC n’ait été signalé jusqu’à présent, il est possible à mon avis que vous ayez de la sensibilisation à faire auprès de vos clients afin de les rassurer quant à l’utilisation de leurs données – surtout pour les générations qui ne sont pas habituées aux nouvelles technologies. Ces personnes vous diront qu’elles ne se sentent pas aussi bien protégées que lors d’un paiement classique.

Pour les rassurer, il faut leur communiquer que ni Apple ni Google ne mettent à profit ces informations à l’heure actuelle. Il faut également leur souligner que la lecture par antenne NFC diffuse beaucoup moins d’informations que la carte à puce avec NIP. Le code d’authentification de vos clients est utilisé directement sur le mobile et non sur le terminal de paiement électronique, qui est plus visible pour les autres clients qui se trouvent dans la file d’attente. pour les particuliers:Le principal risque lié à l’utilisation de votre carte bancaire sans contact est évidement de s’exposer au piratage , voici comment :Si vous perdez ou que l’on vous vole votre carte bancaire et que vous ne faites pas opposition dès que possible, n’importe qui peut s’en servir.Il est possible de se servir de votre carte bancaire sans contact à partir d’un téléphone mobile, votre carte rangée dans votre poche peut-être fraudée à distance sans que vous ne vous en aperceviez.Vos informations personnelles peuvent être exploitées et utilisées grâce au paiement sans contact, votre carte bancaire contient des informations qu’il est facile pour un hacker d’utiliser ( votre nom votre prénom vos coordonnées postales et téléphoniques)Le fait de pouvoir payer sans contact avec son téléphone est un réel plus, simplifiant au possible le moyen de paiement sans contact: mais bien sur , la vue de cette nouvelle possibilité na pas echappé au géant de l’informatique qui c’est dépêche de mettre en place une application permettant de faciliter et sécurisées les transfert argent sans contact via le téléphone: Android payune autre a également été sorti par Apple : Apple pay; voici un petit comparatif entre les deux application:Au niveau de la compatibilité:Android Pay dispose à ce niveau d’un sérieux avantage par rapport à Apple Pay. Contrairement au service de la marque de Cupertino, Google ne prend pas de commissions sur les paiements. Autant dire que c’est donc beaucoup plus intéressant pour les commerçants.

Une fois que son système sera totalement démocratisé, les choses pourraient toutefois évoluer.Le service de paiement de Google est aussi compatible avec plus d’appareils potentiellement. Tous les mobiles Android qui sont en KitKat 4.4 et versions ultérieures, autant dire les modèles de beaucoup de fabricants. Côté Apple, il faut un iPhone 5 couplé avec une Apple Watch ou un iPhone 6/7.niveau sécurité:Pour Android Pay, au moment du paiement, un code unique de 16 caractères est généré par le smartphone dans le Cloud. C’est ce code, une carte virtuelle comme le propose certaines banques, qui est utilisé pour régler. Ni les informations de la carte bancaire ni les données personnelles de l’utilisateur ne sont communiquées.

Elles ne peuvent donc pas être piratées.Du côté d’Apple Pay, c’est un système de jetons. Les données sensibles (le numéro de votre carte bancaire, votre nom, votre prénom) sont remplacées, grâce à un algorithme, par un jeton anonyme et unique. Apple intègre aussi une seconde sécurité, un code unique de vérification, sorte d’équivalent virtuel au CVV, que vous trouvez au dos de votre carte.Mais, aucun système n’est vraiment infaillible et un piratage reste du domaine du possible. Avec la multiplication des objets connectés, les failles vont elles aussi devenir de plus en plus nombreuses.

Il y a une raison si les entreprises de sécurité informatique commencent à proposer des alternatives pour sécuriser ses objets connectés. A l’heure actuelle toutefois, aucun cas de piratage d’un service de paiement NFC, n’a été signalé.au niveau international:A ce niveau, c’est un net avantage pour Apple.

Lancé avant Android Pay, son système de paiement est présent dans beaucoup plus de pays. La France et le Japon font partie des deux derniers marchés où l’entreprise est arrivée en 2016.Difficile de les comparer en ce qui concerne la France puisque Android Pay n’est pas encore arrivé sur notre territoire.

Apple a lancé son service de paiement maison en France depuis juillet dernier. Alors pourquoi Android Pay n’est-il pas encore disponible chez nous plus d’un an après son lancement aux Etats-Unis ?Il ne s’agit à priori pas d’une opposition des banques. Apple Pay a réussi à nouer des partenariats très vite avec plusieurs banques françaises (Caisse d’Epargne, Banque Populaire…). Celles-ci doivent donc y trouver leur intérêt et ne seront pas un obstacle à la firme de Mountain View. Mais, dans le même temps, le marché français est-il vraiment adapté ? De plus en plus de banques proposent des cartes avec la puce NFC permettant le paiement sans contact jusqu’à 30 euros.

 Pour les paiements supérieurs et jusqu’à 300 euros, il existe l’alternative Paylib. Développée par un consortium de banques parmi lesquelles la BNP Paribas, la Banque Postale, la Société Générale ou encore Le Crédit Mutuel, Paylib fonctionne dans 500.000 commerces.À noter qu’Android Pay et Apple Pay sont de plus en plus utilisés dans les sociétés internationales comme c’est le cas des agences de voyages ou des compagnies aériennes.

L’application mobile Android Pay est désormais compatible avec celle de Singapore Airlines depuis le 19 octobre 2017. L’application de la compagnie aérienne est donc maintenant compatible avec les deux systèmes de paiement, Apple Pay et Android Pay.es clients peuvent désormais acheter des billets ou acheter une assurance voyages via ces systèmes de paiement.Avec ces systèmes l’intérêt pour les passagers est qu’ils n’ont plus à remplir d’informations de paiement pour faire des achats. Ces deux systèmes conservent les données des utilisateurs.

en definitive, qui est le vainqueur:Au final, les deux systèmes sont vraiment très proches et utilisent peu ou prou la même technologie, il est donc difficile de les différencier. A plus forte raison, alors que chacun donne des avantages selon son écosystème propre. La carte Apple Pay permet ainsi de réaliser des achats sur iTunes alors que Android Pay est configuré pour faciliter les achats sur le Play Store.En terme de compatibilité, c’est Google qui a l’avantage avec une technologie beaucoup plus inclusive qui permet d’utiliser Android Pay même sur des vieux smartphones.

Mais Apple a l’avantage d’être arrivé avant sur le marché et donc d’être déjà connu des consommateurs et des commerçants. Il peut être compliqué de bouleverser les habitudes pour un système de paiement…Au final, deux éléments feront la différence, les banques qui accepteront de signer des accords avec l’un des deux concurrents et la concurrence locale comme c’est le cas en France. Si les établissements bancaires ou des start-up locales proposent des alternatives viables alors ils pourraient représenter grâce à leur connaissance du territoire de sérieux concurrents pour les géants américains.

Post Author: admin

x

Hi!
I'm Eric!

Would you like to get a custom essay? How about receiving a customized one?

Check it out